Yi King - Hexagramme nucléaire

Hexagramme nucléaire :
l’hexagramme nucléaire nous renseigne sur les forces fondamentales qui sont à l'oeuvre au coeur même de l'hexagramme de situation, Il en indique la dynamique interne. Il pointe du doigt l’arbre qui cache la forêt. Il nous dévoile ce qui se cache derrière les apparences, les nôtres ou celles des autres.

Il est formé de deux trigrammes nucléaires (appelés aussi "Hou Koua"). Comment le dessiner ? En voici l’explication :

Lors d'un tirage, nous avons obtenu l’hexagramme 18, Gu (rectifier le passé), comme hexagramme de situation :



Otons le 1er et le 6e trait de l’hexagramme (en noir) :



... et n'en gardons que le noyau, c'est à dire les 4 traits intérieurs :



les 3 premiers traits forment le trigramme nucléaire supérieur et les 3 derniers traits forment le trigramme nucléaire inférieur.
On remarque que les deux trigrammes nucléaires se chevauchent au travers des deux traits médians (3 et 4):

On obtient le trigramme nucléaire supérieur Tchen :

... et le trigramme nucléaire inférieur Touei :



Ces deux trigrammes nucléaires ("Hou Koua") forment l'hexagramme 54, Gui Mei (être en retrait : patience) :



Vous avez maintenant un nouvel hexagramme à étudier. Celui-ci va venir affiner la consultation de votre hexagramme de situation en révélant ce qui se cache au coeur du problème, ce qui reste sous jacent et que l'on ne perçoit pas encore. Ce peut être nos doutes, nos désirs secrets, ou ceux d'un de nos proches.